„Der Goldene Zaunpfahl“

Le Prix

Prix negativ pour le marketing genré

Marzipan for real men, pickles for girls, shampoo in pink for princesses and in baby blue for knights … tea, pens, rubber boots and eyesight tests, lately everything comes in two variants. This strategy is called gender marketing, a strategy that seeks to sell us a world in which colours, interests, behaviours and personal qualities are strictly separated according to gender.
The negative prize for absurd gender marketing „Der Goldene Zaunpfahl” (Golden Fencepost) is meant to incite a dialogue about diversity and identity, about belonging and standardizing. The prize aims to reveal the harmful messages of gendered marketing and reminds the marketing industry of its social responsibility with an annual turnover of 45 billion and more Euros (figures for Germany).
The prize “Der Goldene Zaunpfahl” is aimed at companies and their marketing departments to challange them to develop more intelligent and innovative strategies for marketing their products. It also calls on consumers to defend themselves more frequently against restrictive role models and to actively use their purchasing power to ensure that unimaginative gender marketing regularly leads to shelf warmers.
Pfahlspitze-Deko

Depuis 2017

„Un indice avec le poteau“

En novembre 2016, Anke Domscheit-Berg, Almut Schnerring et Sascha Verlan ont lancé leur action de protestation contre la prolifération du marketing genré par un appel public. Chaque jour depuis lors, ils reçoivent de nouvelles suggestions pour quel produit, quelle campagne, quelle entreprise a le plus besoin d’obtenir le „Goldener Zaunpfahl“ („un indice avec le poteau“ = obtenir une indication très claire). Le prix a été décerné pour la première fois en mars 2017, la soirée public a été très bien accueillie et a eu lieu chaque année depuis lors. Toute critique du marketing genré est automatiquement confronté aux mêmes vieilles tentatives de minimiser les choses : „Les femmes ont aussi participé à la conception de la campagne, donc elle ne peut pas être sexiste“, „C’est juste drôle/ironique“, „Les gens n’ont que à ne pas l’acheter“, „Nous réagissons seulement aux souhaits de nos clients“. C’est peut-être là l’intention, mais ce qui est plus important, c’est ce que les consommateurs et les clients en retirent, surtout les enfants. Et là, la recherche est assez claire : ce que les enfants voient dans la publicité limite leur compréhension des rôles, de leurs relations avec leur propre corps et de leurs intérêts et désirs. Bon nombre des réalisations du mouvement pour l’égalité des droits sont mises en danger par les entreprises dans l’intérêt du profit, du manque de connaissances ou même de l’ignorance délibérée.

Le „Goldener Zaunpfahl“ est une initiative pro bono organisée par l’asbl klische*esc e.V. basée à Bonn, Allemagne. Comme l’attribution du prix doit rester indépendante du soutien des entreprises individuelles, elle n’est rendue possible que par des dons (site de dons de l’assosiation). L’équipe l’aimerait beaucoup que des personnes et des organisations d’autres pays s’impliquent, et aimerei faire du réseautage avec des parties intéressées dans d’autres pays.

Logo klische*esc e.V.